Archives d'Etat

Organisation et activités

Commission consultative

Archives d'Etat

Réfugiés civils et frontière genevoise - 1.1 - Listes nominatives

Les listes nominatives (english version below)

Personnes enregistrées à la frontière genevoise par l'Arrondissement territorial de Genève.

Les listes, téléchargeables ci-dessous, contiennent les nom(s), prénom(s), date de naissance et nationalité(s) de plus de 25 000 personnes contrôlées à la frontière franco-genevoise durant la Deuxième Guerre mondiale. Le point commun de toutes ces personnes est d'avoir été enregistrées par l'un ou l'autre des services chargés du contrôle de la frontière. Ces personnes sont essentiellement des réfugiés civils ou militaires qui ont tenté d’entrer en Suisse par Genève, qu’elles aient été ensuite accueillies ou refoulées. Ces listes contiennent aussi les noms de personnes qui sont sorties volontairement du territoire helvétique par Genève. Elles mentionnent également les noms de 2103 citoyens helvétiques rentrant de l'étranger en raison du conflit.

Le rapport sur le fonds d’archives de l’Arrondissement territorial publié par les AEG en 2000 a permis d’établir qu’entre le mois d’août 1942 et la fin de la guerre, près de 86% des réfugiés civils étrangers, juifs ou non-juifs, ayant été arrêtés à la frontière franco-genevoise ont été accueillis, après une ou plusieurs tentatives de passage. A contrario, cela révèle que 14% des réfugiés interceptés à la frontière ont été refoulés définitivement. Les réfugiés qui ont quitté la Suisse volontairement ne figurent pas dans ces 14%. Ce  taux d’accueil et de refoulement n’a pas été identique durant toute la période considérée puisqu’il a évolué en fonction des instructions officielles, mais aussi officieuses, provenant des autorités fédérales. Le rapport fournit d’autres chiffres et données concernant par exemple les flux de passages, les origines et la religion des réfugiés.

Les listes se présentent par tranches alphabétiques. Elles reflètent l'état de la base de données au 30 juillet 2009 et recensent actuellement 25 604 personnes. Elles sont mises à jour périodiquement, au fur et à mesure de l'avancement des travaux de saisie encore en cours. Ces listes seront également complétées à l'aide des autres sources citées dans le rapport.

Les AEG ne sont pas en mesure de garantir l'exactitude ni l'exhaustivité des données publiées, mais uniquement la présence d'une personne à la frontière franco-genevoise à un moment donné, il y a un demi-siècle, sans mention du motif de cet enregistrement ou de la suite donnée à cette présence.

Vous trouverez ci-dessous quelques informations nécessaires à la bonne compréhension des fichiers.

Noms :
Chaque personne n'apparaît qu'une seule fois dans la liste, des occurrences disposées en retrait du nom principal indiquent des variantes orthographiques. Les différents noms d'emprunt utilisés apparaissent soit dans l'occurrence principale (Lénine recte Oulianov, Matter alias Merker), soit, s'ils sont nombreux, en seconde, voire troisième occurrence. Pour effectuer des recherches sur les différents noms d'emprunt, il est nécessaire d'importer les fichiers PDF disponibles, afin de pouvoir utiliser le moteur de recherche d'Acrobat Reader. Les noms d'alliance précèdent le nom de naissance (ex.: Mueller-Meier ou Mueller née Meier). Les éventuelles particules du nom sont placées devant celui-ci (ex.: Van Den Brugge, D'Antonio)

Prénoms :
Les dossiers servant de source ayant été établis par des militaires parlant trois langues nationales officielles, les prénoms sont quelquefois présents dans des graphies italiennes ou alémaniques (Guglielmo; Guillaume; Wilhelm).

Date de naissance :
Une seule date de naissance est mentionnée, la plus probable, même si les différentes sources utilisées pour la saisie ne concordent pas toujours entre elles à ce sujet. De nombreux réfugiés présentaient de faux papiers et, en raison des directives fédérales concernant l'accueil des enfants et des personnes âgées, avaient intérêt à travestir leur âge. Les dates sont présentées en format français : jour, mois, année (ex.: 23.11.1903). Les dates de naissance devant impérativement être saisies sur huit caractères, il a fallu les compléter - lorsque l'année seule était mentionnée - par un code de référence au premier janvier.

Nationalité :
Les premières données enregistrées dans cette base provenant d'une base fournie par les Archives fédérales, les noms de nations sont enregistrés en allemand. Les nationalités d'origine sont mentionnées entre parenthèses, la nationalité figurant en tête indiquant la situation au moment de l'enregistrement de la personne à l'époque. Certains noms de régions, comme l'Alsace, la Lorraine et la Sarre, sont également indiqués dans ce champ en raison des fréquents déplacements de frontière qui ont marqué leur histoire.

 

The nominative lists

People registered at the Genevan border by the Genevan territorial district.

The lists, which can be downloaded below, contain the surname(s), first name(s), date of birth and nationality(ies) of over 25'000 people checked at the Franco-Genevan border during the Second World War. The common factor of all these people is having been registered by one or the other of the services in charge of controlling the border. These people are essentially civilian or military refugees who attempted to enter Switzerland through Geneva, whether they were then welcomed or expelled. These lists also contain the names of those who left the Swiss territory voluntarily, as well as they mention the names of 2’103 Swiss citizens returning home from abroad because of the conflict.

The report on the archives of the territorial district published by the State Archives in 2000 has established that, between the month of August 1942 and the end of the war, some 86% of foreign civil refugees, Jewish or non Jewish, who were arrested at the Franco-Genevan border were welcomed, after one or more attempts to cross over. On the other hand, this reveals that 14% of the refugees who were intercepted at the border were definitively expelled. The refugees who left Switzerland voluntarily do not appear in these 14%. This welcome and expel rate has not been identical throughout the entire period, having evolved according to the official, as well as unofficial, instructions from the federal authorities. The report gives further figures and data concerning, for example, the crossing fluctuations, the origin and the religion of the refugees.

 These lists are given in alphabetical groups. They reflect the state of the data base on July 30th 2009 and currently contain 25’604 people. They are periodically updated as work progresses. These lists will also be completed with the help of the other sources mentioned in the report.

The State Archives cannot guarantee the accuracy nor the exhaustiveness of the published data, only the presence of a person at the Franco-Genevan border at a given time, half a century ago, without mention of the motive of the registration or of the follow-up of that presence.

You will find below some information necessary to the good comprehension of the files :

Surnames:
Each person only appears once in the list. The recessed occurrences indicate spelling variations. The different assumed names appear either in the main occurrence (Lénine recte Oulianov, Matter alias Merker) or, if there are many of them, in the second or third occurrence. To research the different assumed names, it is necessary to import the PDF files, in order to use the Acrobat Reader search engine. The married names precede the birth name (ex.: Mueller-Meier or Mueller born Meier). The possible particles of the name are placed in front of it (ex.: Van Den Brugge, D'Antonio).

First names:
The files having been established by soldiers speaking three official national languages, the first names sometimes appear under their Italian or German form (Guglielmo; Guillaume; Wilhelm).

Date of birth:
Only one date of birth is mentioned, the most probable one, even if the different sources used don’t always coincide. A lot of refugees showed falsified papers and it was to their advantage to alter their age, due to the federal directives concerning the reception of children and elderly people. The dates are given in the French format : day, month, year (ex.: 23.11.1903). The dates of birth having had to be entered with eight digits, it was necessary to add to them - when only the year was mentioned - with the reference code of January first.

Nationalities:
The first elements registered in this data base having come from a data base given by the federal Archives, the country names are in German. The nationalities of origin are mentioned in brackets. The one appearing first indicates the situation at the time of the registration. Some names of regions, like Alsace, Lorraine and Sarre are also given in this field because of the frequent border shifting.

Téléchargement des listes nominatives / Nominative lists downloading :