Archives d'Etat

Organisation et activités

Commission consultative

Archives d'Etat

Rousseau genevois (publié le 15.02.2012)

Les Archives d'Etat inaugurent une nouvelle exposition. Intitulée Rousseau genevois, elle retrace pas à pas les étapes de la vie de l’écrivain, plus particulièrement ses liens, rapprochés ou distendus, avec sa ville natale.

Affiche de l'exposition


A travers les documents conservés aux AEG et ceux prêtés par d’autres institutions, c’est toute l’histoire du XVIIIe siècle genevois qui est mise en valeur dans les vitrines.

On y découvre les rapports complexes que Jean-Jacques Rousseau entretient au fil des années avec Genève, entre affection, fuite, rapprochement et finalement rupture définitive, mais aussi nostalgie de son enfance passée entre les murs de la cité réformée et dans la campagne environnante.

La relation de Genève à Rousseau est également ambivalente, puisque, par exemple, les écrits de cet illustre personnage ont été interdits et condamnés par les autorités genevoises à être lacérés et brûlés en 1762. Ironie de l’histoire, l’exécution de cette sentence eut lieu au pied du bâtiment où l’exposition est présentée, soit l’Ancien Arsenal.

En complément des documents des Archives d’Etat elles-mêmes, une iconographie riche et variée illustre les lieux où Jean-Jacques Rousseau a vécu et les nombreux domaines dans lesquels il s’est illustré en tant qu’écrivain, philosophe, essayiste politique et théoricien de la musique.

Cette exposition sera visible du 21 février au 15 septembre 2012 rue de l’Hôtel-de-Ville 1, du lundi au vendredi de 8h à 17h (en juillet-août 9h-17h).

Entrée libre.

L'exposition est prolongée jusqu'à fin septembre.