Toxicologie de l'environnement bâti

Pollution de l'habitat

Substances dangereuses

Toxicologie Industrielle

Opération Pinceau Vert

Travaux sans danger

Toxicologie de l'environnement bâti

Impacts sur la santé

Illustration  

L'impact sur la santé de la pollution intérieure est aujourd'hui encore peu connu. Il est très difficile à évaluer, du fait que la pollution intérieure est un mélange d'une multitude de composés individuels et varie fortement d'un local à l'autre. En plus, les sensibilités individuelles des gens sont très variables et on doit s'attendre à des effets de synergie entre différents polluants.

Les recherches épidémiologiques sont donc très difficiles. Mis à part quelques substances bien connues (amiante, radon, formaldéhyde, fumée de cigarette) et quelques synergies (exemple: l'amiante provoque beaucoup plus facilement un cancer des poumons en présence de fumée de cigarette).

Pourtant, en vingt ans, l'asthme a doublé et touche aujourd'hui 10 à 12 % des enfants dans les pays occidentaux. Aux Etats-Unis, le cancer chez les enfants a progressé de 30  à 40 % en vingt-cinq ans pour les leucémies et les tumeurs du cerveau. (Environmental Health Perspectives, juin 1998).

La pollution de l'air à l'intérieur des maisons est de plus en plus suspectée d'en être en partie la cause.
Face à ces incertitudes, il est très difficile d'édicter une législation contraignante. Toutefois, la prudence est de mise: à titre de précaution contre des risques peu connus, il convient de maintenir la pollution intérieure aussi faible que possible, moyennant un effort raisonnable (principe ALARA "As Low as Reasonably Attainable").