Toxicologie de l'environnement bâti

Pollution de l'habitat

Substances dangereuses

Toxicologie Industrielle

Opération Pinceau Vert

Travaux sans danger

Toxicologie de l'environnement bâti

Méthodes d'analyse

Prélèvements
L'air à analyser est aspiré à travers un tube garni d'une substance capable d'adsorber les polluants à doser. Le tube est ensuite transporté au labo pour analyse.
Pour les composés organiques volatils, nous aspirons 6 l d'air à travers un tube garni de Tenax.
Pour les composés carbonylés (dont le formaldéhyde) nous aspirons 12 l  d'air à travers un tube garni de Dinitrophenylhydrazine, (DNPH).

Analyse de formaldéhyde et d’autres composés carbonylés 
Prélèvement par absorption et analyse par chromatographie liquide à haute performance (HPLC).
Le formaldéhyde est souvent présent comme polluant en des concentrations qui peuvent porter atteinte à la santé ou au bien-être. Il est émis par des matériaux de construction ou du mobilier.
 
Analyse des composés organiques volatils (COV)
Prélèvement par adsorption et analyse par chromatographie capillaire sur deux colonnes en parallèle et détection par ionisation de flamme (GC-FID). Possibilité d’analyse par chromatographie en phase gazeuse couplée avec spectrométrie de masse (GC-MS).
Les COV sont l’ensemble de la pollution organique (essentiellement traces de solvants) qui se trouve dans l’air. La concentration de COV à l’intérieur est jusqu’à 100 fois plus élevée qu’à l’extérieur. Leur nuisance sur la santé est encore mal connue. Par prudence il convient de les réduire à un minimum raisonnable. Actuellement, dans les pays industrialisés, il y a de gros efforts dans ce sens.

Taux de renouvellement d’air
Par l’enregistrement de la décroissance de la concentration d’un gaz traceur.
Permet de vérifier le bon fonctionnement d’une aération mécanique.

Enregistrement de dioxyde de carbone
Par méthode photoacoustique.
Permet de vérifier sur une longue durée si l’aération est suffisante par rapport au nombre d’occupants.

Enregistrement de monoxyde de carbone
Par méthode photoacoustique.
Permet de déceler pendant une longue durée des infiltrations provenant d’un garage souterrain, ou de déceler un dysfonctionnement d’un chauffage à l’étage ou tout autre processus de combustion. Le monoxyde de carbone est un gaz très toxique qui provoque encore aujourd’hui parfois des accidents mortels.

Enregistrement du taux de poussière (particules en suspension)
Par diffraction d’un rayon infrarouge.
Peut indiquer par exemple un filtre défectueux dans une installation de climatisation ou une isolation de gaine d’aération en mauvais état.

Enregistrement de température et humidité
Par sondes électroniques.
Donne un renseignement général sur le fonctionnement d’une climatisation.

Métaux lourds par fluorescence X
Mesure quantitative possible in situ, en particulier pour le plomb dans les peintures.

Radon
Voir chapitre radon.

Amiante
Voir chapitre amiante.

Visites sur place et inspection
Très souvent une simple inspection donne plus de renseignements que des analyses onéreuses. Nous proposons des analyses seulement lorsque celles-ci s’avèrent nécessaires.